JABÈS (E.)

JABÈS (E.)

JABÈS EDMOND (1912-1991)

Edmond Jabès est né au Caire en 1912; Il publie ses premiers poèmes dans la mythique Part du sable , revue fondée avec Georges Henein. Obligé de quitter l’Égypte en 1957 du fait de ses origines juives, il s’établit à Paris. Très vite, son œuvre entrera en résonance avec la réflexion que conduisent Maurice Blanchot, Emmanuel Levinas, Jacques Derrida.Dès les premiers recueils d’Edmond Jabès, écrits entre 1943 et 1959 et réunis dans Je bâtis ma demeure , affleure cette attention extrême au mystère de la parole poétique, ainsi qu’à la présence mystérieuse des choses: y alternent principalement un usage mélodieux de la langue (soucieux d’en explorer les possibilités de chant et permettant, avec le privilège donné à la sonorité, le mariage inédit des mots) et une prédilection pour l’aphorisme qui, dans son jaillissement, figure avec la plus grande netteté la relation de l’être à sa parole. Dans l’un et l’autre cas, le langage témoigne d’un désir pressant de recherche: il ne s’agit pas seulement de nommer l’improbable plénitude du réel, mais bien de le questionner.

La demeure des mots, loin de protéger l’écrivain, le contraint à l’errance, au cours de laquelle il ne sera que présence incertaine menacée de toutes parts. L’œuvre majeure de Jabès est la relation passionnée d’une telle errance: Le Livre des questions comporte sept recueils (Le Livre des questions , 1963; Le Livre de Yukel , 1964; Le Retour au Livre , 1965; Yael , 1967; Elya , 1969; Aely , 1969; El ou le Dernier Livre , 1973) qui sont autant d’approches d’un espace que le langage tout à tour laisse entrevoir et dérobe.

Edmond Jabès met en place un faisceau d’écritures parfois antinomiques, telles que le récit, la sentence et l’aphorisme, le dialogue, le commentaire qui est méditation sur l’essence du livre, son altérité foncière. Ces formes brisées, éparpillées dans le texte, sont cependant emportées dans le mouvement d’une même exigence, avec ses progressions, ses retours lancinants, son obstination à traquer une vérité incernable. L’espace du livre substitue l’errance au trajet. À la diversité des paysages il oppose ce qui en est peut-être leur trame secrète, à savoir le désert. Au fil de l’écriture se dessine un espace sans horizon ni limites, dépourvu de centre, ouvert à l’extrême. Par là, le livre s’inscrit dans un présent perpétuel, il est ce lieu à l’entrecroisement de tous les lieux où se tente le périple du langage, où celui-ci devient sujet à toutes les métamorphoses. Dans un jeu incessant avec ses virtualités se révèle le pouvoir de son animation par la lettre, de sa réécriture, qu’il appartient au lecteur de poursuivre. En scrutant le mot, en se voulant pur regard cheminant jusqu’à son intimité, l’écriture de Jabès vise à reconstituer ce qui serait une mémoire de la langue. Elle fait de l’écrivain cette figure qui, par désir d’une impossible patrie, recherche dans le mot la formule, soit l’extrême proximité de la parole avec le monde. En quoi l’écrivain fait naturellement sienne une autre figure, sans cesse déplacée: celle du juif, être dépossédé, sans mémoire autre que celle du Livre. Pour l’un comme pour l’autre, il n’est de temps que pulvérisé, de livre qu’inachevé et créant les conditions d’un nouveau livre. Ainsi Le Livre des questions appelle-t-il Le Livre des ressemblances (Le Livre des ressemblances , 1976; Le Soupçon le Désert , 1978; L’Ineffaçable l’Inaperçu , 1980), qui reprend et prolonge cette méditation en acte qu’est l’œuvre d’Edmond Jabès, puis un troisième cycle, Le Livre des limites (Le Livre du dialogue , 1984; Le Parcours , 1985; Le Livre du partage , 1987). Par ailleurs, ses entretiens avec Marcel Cohen (Du désert au livre , 1981) et Le Petit Livre de la subversion hors soupçon (1982) apportent nombre de vues éclairantes sur sa vie et le sens qu’il assigne à la parole et à l’écriture. Car «incommensurable est l’hospitalité du livre» (Le Livre de l’hospitalité , 1991).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • JABES — is the Journal of Agricultural, Biological, and Environmental Statistics Edmond Jabès is an Egyptian French Jewish poet …   Wikipedia

  • Jabes — (a. Geogr.), Stadt in Palästina, in Gilead im Staate Manasse. Da die Jabesiter nicht mit gegen Mizpa gezogen waren, so wurden sie alle von den andern Stämmen erschlagen u. die dort geraubten 400 Jungfrauen den Benjaminiten zu Weibern gegeben …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Jabes — Jabes, Stadt im ostjordan. Palästina (Gilead), deren Bewohner den Leichnam Sauls den Philistern entführten und begruben. I. lag unweit des Wadi Jabis, vielleicht an der gleichnamigen Ruinenstätte …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Jabes — Jabes, Stadt in Gilead, östl. vom Jordan; ihre Bewohner Jabesīter …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Jabès — (Edmond) (1912 1991) écrivain français. Né en égypte, où il fréquenta le poète G. Hénein, il s installa en France dans les années 1950. Son oeuvre est une longue quête sur le judaïsme: le Livre des questions (1963 1973), le Livre des… …   Encyclopédie Universelle

  • Jabes — Edmond Jabès (* 16. April 1912 in Kairo; † 2. Januar 1991 in Paris) war ein französischer Schriftsteller und Dichter. Edmond Jabès Inhaltsverzeichnis 1 Leben …   Deutsch Wikipedia

  • Jabès — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Personnes Edmond Jabès, écrivain et poète français, né en Égypte en 1912 et mort à Paris en 1991. Sophie Jabès écrivaine et productrice française, née à… …   Wikipédia en Français

  • JABES — I. JABES nomen loci. 1. Par. c. 2. v. 55. Hebraice Gap desc: Hebrew, i. e. tristitia, sive dolor. Est et nomen viri. Idem c. 4. v. 9. II. JABES pater Sellum. 2. Reg. c. 15. v. 10. Iud. c. 21. v. 8. Hebraice Gap desc: Hebrew, i. e. siccatas, vel… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Jabès gegen van Meeteren und Safarowsky — war ein Prozess vor den Gemischten Gerichtshöfen in Ägypten in den Jahren 1933 bis 1935. Auf eine antisemitische Schrift über „Die Judenfrage in Deutschland“, herausgegeben vom Vorsitzenden des Deutschen Vereins in Kairo, Wilhelm van Meeteren,… …   Deutsch Wikipedia

  • JABÈS, EDMOND — (1908–1991), French poet. Born in Egypt, Jabès settled in Paris when the Egyptians expelled him after the 1956 Sinai Campaign. Revived awareness of his Jewish identity led to the Le livre des questions (1963), an esoteric work mingling surrealism …   Encyclopedia of Judaism

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.